Inflation : comment réduire sa consommation d’énergie dans mon domicile ?

Publié le 3 October 2022

Inflation consommation energie

Que vous soyez propriétaire ou bien locataire, l’hiver signifie souvent de fortes dépenses énergétiques et donc une hausse de vos factures d’électricité et de gaz. Aujourd’hui et plus que jamais, il est important de surveiller ces charges au vu de l’inflation des prix de l’énergie que nous subissons compte tenu de la situation actuelle : enjeux politiques, retombées du covid-19, mais aussi impact de la guerre en Ukraine.

En complément de notre article sur les bons réflexes à adopter en hiver, découvrez quelques pistes supplémentaires pour vous aider à réduire votre consommation d’énergie dans votre logement.

Quelles sont les plus grosses charges énergétiques de votre habitation ?


Pour un ménage français classique, aussi bien propriétaire que locataire, les dépenses énergétiques dans la résidence principale restent les mêmes :

La première source de consommation d’énergie, notamment l’hiver, est sans grande surprise le chauffage, avec 40% des parts, qu’il soit électrique, au gaz ou au fioul. Cependant, la facture peut varier en fonction de nombreux facteurs :

  • La taille de la pièce à chauffer
  • La température souhaitée
  • L’entretien du radiateur
  • L’isolation du logement
  • Le temps et les heures de mise en route du chauffage

La seconde source énergivore dans les foyers est le chauffe-eau, pour environ 20 % de la consommation globale. En effet, pour avoir accès à de l’eau chaude et éviter le développement des bactéries, l’eau doit être chauffée au préalable entre 50 et 60°C. Pour cela, le chauffe-eau utilise l’électricité. Plusieurs facteurs peuvent ici aussi impacter cette consommation d’énergie :

  • Le nombre de personnes composant le foyer
  • La fréquence d’utilisation de l’eau chaude
  • Le type de chauffe-eau

Pour finir, la troisième plus grosse dépense énergétique porte sur les équipements électriques ainsi que sur l’éclairage des demeures. En effet, la multitude d’appareils, plus ou moins nombreux selon l’habitation et le nombre d’occupants, consomme 40% du reste de l’énergie, et ce, même si de nombreux progrès ont été faits depuis les années 90, notamment avec l’arrivée de l’étiquette-énergie. En cause, l’apparition dans nos foyers d’un mode de vie plus technologique nécessitant l’électricité pour fonctionner. Nous pensons entre autres aux nombreux écrans, aux smartphones ou encore à l’électroménager : de nombreux appareils souvent branchés à longueur de journée, en veille, attendant le moindre de nos mouvements pour s’allumer.

Nos conseils pour faire baisser vos dépenses énergétiques ainsi que vos factures !


De nombreuses pratiques existent afin de réduire la facture finale sans nuire à votre confort quotidien. Nous distinguerons ici les logements individuels et les copropriétés. En cumulant les différents conseils ci-dessous, vous arriverez à voir une réelle différence sur votre facture ainsi que dans votre portefeuille.

Baisser votre consommation énergétique dans un logement individuel


Chaque geste ou habitude de votre quotidien peut être repensé afin d’effectuer des économies pour diminuer votre facture d’électricité. Vous trouverez ci-dessous nos conseils pour réaliser des économies à l’approche de l’hiver, mais qui peuvent également s’appliquer l’été.

Maitriser votre chauffage


Attaquons-nous au plus énergivore de tous, le chauffage, et comment réduire sa facture surtout en hiver. Le secret pour faire de vraies économies est d’ajuster son chauffage en fonction des pièces : il est conseillé de ne pas dépasser les 19°C dans les pièces de vie. Dans les chambres, vous pouvez régler votre thermostat à 16°C, cela favorisera en plus le sommeil réparateur. Pour les pièces où vous passez très peu de temps, vous pouvez descendre la température à 14°C afin de ne pas chauffer une pièce vide.

N'hésitez pas non plus à programmer les heures de chauffe. Lorsque personne n’est présent dans le foyer, réglez votre thermostat sur des températures inférieures. Il est à noter qu’une diminution d’un degré équivaut à une diminution de 7% de la consommation d’énergie, cela se verra donc rapidement sur votre relevé de facture.

Vous pouvez aussi investir dans de nouveaux dispositifs de chauffage, remplacer vos radiateurs actuels par de nouveaux radiateurs plus performants et moins gourmands en électricité. Enfin, pensez aux autres alternatives comme le poêle à bois ou à granulé, très en vogue actuellement. Ces installations apporteront charme et confort à votre intérieur tout en utilisant des ressources différentes de l’énergie habituelle.

Un foyer bien isolé est la clé


Le secret pour faire des économies sur sa facture énergétique, c’est aussi de bien garder la chaleur ! Pour cela plusieurs astuces très simples pour éviter les infiltrations de froid chez soi :

Comme pour garder sa maison au frais l’été, vous pouvez fermer vos volets, vos rideaux dès que la nuit tombe ou bien lorsque vous vous absentez afin d’augmenter l’isolation de votre bien. Le froid passe sous vos portes ? Optez pour des « boudins » ou « bas-de-porte », notamment sur les portes qui donnent vers l’extérieur ou bien une porte qui donne sur une pièce non chauffée.

Ensuite, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne faut pas hésiter à aérer quelques instants mais il faut le faire dans les règles de l’art ! En premier lieu et le plus important, il faut couper les radiateurs avant d’ouvrir les fenêtres. Laissez aérer seulement quelques minutes afin de ne pas perdre toute la chaleur de votre pièce. Aérer la pièce permet d’évacuer l’humidité de la pièce et donc de diminuer la consommation d’énergie.

Laissez aussi respirer vos radiateurs ! Effectivement ceux-ci sont conçus pour diffuser la chaleur uniformément. Evitez donc de les cacher ou de les couvrir.

Selon votre DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) vous pouvez aussi choisir de refaire l’isolation de votre foyer. Une action qui peut être subventionnée par les aides de l’Etat. Vous pouvez vérifier votre éligibilité à ces aides en consultant le site du gouvernement.

Le calorifugeage qu’est-ce que c’est ?


En complément de l’économie d’eau dans votre logement sur lequel vous pouvez aussi agir, le calorifugeage est une technique qui vous permettra de réduire votre facture énergétique. Elle consiste à isoler des tuyaux de chauffage et d’eau chaude ainsi que tous les réservoirs comme le chauffe-eau. Cela revient à enfiler un manteau à son chauffe-eau, ce qui permet donc de limiter la perte de chaleur, de laisser souffler le chauffe-eau et donc de diminuer sa consommation d’énergie.

Éteindre les lumières


On ne le répétera jamais assez, mais ce n’est pas Versailles ici ! Outre le fait d’éteindre les lumières lorsque vous quittez une pièce, vous pouvez aussi n’allumer qu’une seule partie des lumières d’une pièce suffisamment pour voir. Privilégiez aussi un éclairage naturel lorsque cela est possible. N’hésitez pas aussi à dépoussiérer vos lampes et abat-jour afin de profiter au maximum de votre éclairage. Vous pouvez enfin remplacer vos ampoules et halogènes classiques par un éclairage LED qui est moins énergivore et dispose d’une durée de vie bien plus conséquente qu’une ampoule à filament ou fluo compacte.

Les objets en veille : pires ennemis de vos économies


Les objets qui restent en permanence branchés comme les chargeurs de téléphone, votre télévision ou encore votre box internet (qui consomme à elle seule l’équivalent d’un petit frigo), sont autant de fuites énergétiques que vous pouvez éviter et qui vous coûtent 10% de votre facture par an.

Un moyen simple pour mettre fin à cela sont les multiprises avec un interrupteur. Lorsque vous quittez votre foyer, veillez à les éteindre afin de couper l’électricité définitivement sur tous vos appareils.

Baissez votre consommation énergétique en copropriété


Des solutions existent aussi pour les propriétaires occupants ou possédants un bien en copropriété, afin de diminuer leurs charges communes en agissant sur leur consommation d’énergie. Cela peut passer par des travaux plus ou moins importants que vous pouvez définir en amont avec votre syndic de copropriété à Nantes.

Ils pourront être réalisés sur les parties et équipements communs ainsi que sur les parties privatives pour les travaux d’intérêts collectifs à la demande du syndicat.

Le changement des luminaires


Comme nous l’avons vu pour un logement individuel, équiper les parties communes en remplaçant les halogènes, les ampoules à filament, fluo compacte par de la technologie LED est un réflexe à avoir pour mieux consommer l’éclairage. Cela permet de diminuer la consommation énergétique en divisant par 9 le coût énergétique.

L’isolation : des économies sur le long terme


L’isolation des parties communes peut avoir un réel impact sur la consommation et les coûts énergétiques. En effet, une très bonne isolation peut réduire la pollution et la facture de l’immeuble de 80%.

Plusieurs solutions peuvent être mises en place comme l’isolation des parties communes en passant par l’isolation du plafond de garage ou des caves, du toit ou encore de la cage d’escalier. La pose d’une isolation thermique à l’extérieur du bâtiment peut aussi être une solution efficace pour diminuer grandement la perte de chaleur de l’immeuble.

La maîtrise du chauffage pour une copro éco


Une bonne maîtrise du chauffage peut être un excellent moyen de faire des économies, à savoir qu’une diminution d’un seul degré permet de faire une économie de 7%. Pour cela, plusieurs pistes s’offrent à vous :

  • Une nouvelle chaufferie permet d’avoir un matériel moins énergivore pour une équivalence en termes de performances.
  • Baisser la température de 2 degrés la nuit dans les parties communes. Cette astuce toute simple promet une économie de 14% avec un impact minime sur le confort.
  • Passer l’alimentation en gaz sur le réseau urbain à la place du gaz collectif.

Le calorifugeage : une réduction de la facture assurée

Le principe du calorifugeage est d’appliquer un isolant sur les tuyaux et les réservoirs transportant de l’eau chaude. Effectivement, les tuyaux peuvent être coupables d’une grosse perdition de chaleur. Non seulement le calorifugeage a pour avantage de limiter cette perdition au maximum, mais il rallonge aussi la durée de vie de la chaudière. Effectivement, en recouvrant les réservoirs d’eau, comme le chauffe-eau, nous pouvons diminuer la chaleur de 60° à 50°C qui aura pour effet une diminution de la consommation et un allumage moins fréquent pour tenir l’eau à la bonne température grâce à l’isolant.

Pourquoi est-il urgent de maîtriser votre consommation d’énergie ?


Actuellement, il est important de limiter sa consommation énergétique. En effet, la préoccupation environnementale, l’après Covid-19 et les restrictions de distribution de gaz imposées par la Russie nous obligent à faire des efforts aussi bien en tant qu’entreprise qu’à titre particulier. Sans cette prise de conscience, les restrictions auxquelles nous nous exposons dans les prochaines années n’en seraient que plus rudes.

Miser sur la sobriété énergétique


Récemment, notre première ministre Élisabeth Borne a demandé aux citoyens un effort collectif afin de réduire notre consommation énergétique et surmonter le risque de pénurie. À l’heure actuelle, le rationnement reste une des possibilités qui pourra être évoqué en octobre 2022 lors de la présentation des différents scénarios.

Une lutte contre l’inflation, mais aussi contre le réchauffement climatique


Trois principaux facteurs sont liés à cette inflation dont le premier est la reprise économique post Covid-19. Cette surconsommation a eu pour conséquence de créer des ruptures plus rapides de matières premières et d’augmenter les prix du marché depuis fin 2021 dans presque tous les secteurs, la demande étant plus importante que l’offre.

Second facteur, la guerre en Ukraine est une cause importante de cette inflation, une partie importante de l’électricité en Europe étant produite à partir du gaz naturel Russe…

La troisième explication de cette envolée des prix est l’Etat du parc nucléaire français. Effectivement, à la suite de la sécheresse qui s’est abattue sur le pays durant l’été 2022, seulement 24 des 56 réacteurs nucléaires étaient opérationnels. La France doit donc continuer de fournir de l’énergie à tous ces habitants mais avec moins de ressources.

Cette situation économique marque un tournant dans notre modèle économique, poussant ainsi les Français à revoir leur mode de consommation et à limiter leurs dépenses énergétiques. Une prise de conscience nécessaire au vu des enjeux environnementaux actuels qui appellent à consommer et vivre plus raisonnablement.

BRAS Immobilier, votre agence immobilière de proximité


Qu’il s’agisse d’une location de maison à Nantes, d’un achat immobilier à Rezé ou encore de la gestion locative d'un studio à La Baule, les équipes de BRAS Immobilier sont là pour vous conseiller et vous accompagner de A à Z.

Expertes de l’immobilier à Nantes et dans sa région depuis plus de 50 ans, nos agences immobilières sont connues et reconnues pour leur sens du service, leur disponibilité et leur implication dans tous les projets immobiliers qui leurs sont confiés.
Nos collaborateurs sauront vous apporter satisfaction et répondront à toutes vos attentes.

Pour plus de proximité, retrouvez-nous près de chez vous :

Mes préférences cookies