Quelle fiscalité immobilière prévoient les candidats ?

Lundi 17 Avril 2017

Les Français montrent beaucoup d’intérêts aux questions portant sur l’immobilier, et ils sont en attente de réponses fortes venant des candidats à la Présidentielle de 2017. Que proposent les candidats sur la fiscalité immobilière ? Voici un résumé des propositions élaborées par cinq d’entre eux.

François Fillon

Le candidat Les Républicains veut abroger la loi Alur qui permet d’encadrer les loyers. Il souhaite également mettre en place une TVA réduite pour l'achat de la résidence principale, ou pour un investissement locatif long dans le neuf, faire passer à 15 ans le délai d'exonération de taxes sur les plus-values immobilières, augmenter la taxe foncière pour les propriétés non bâties en zone tendue et supprimer les droits de mutation à titre onéreux de façon progressive. Enfin, le candidat souhaite mettre en place une procédure accélérée d'expulsion des locataires en cas de non paiement des loyers. En contrepartie, les bailleurs ne pourraient plus exiger certaines garanties.

Benoît Hamon

Le candidat socialiste souhaite déployer l’encadrement des loyers dans toutes les zones tendues du territoire. Il veut créer une garantie universelle des loyers et maintenir les droits aux APL, en plus du revenu universel. Benoît Hamon souhaite doubler les taxes sur les logements et les bureaux vacants et appliquer une surtaxe sur les transactions immobilières touchant les biens vendus plus de 10.000 euros le mètre carré au profit de la construction de logements sociaux, du renouvellement urbain et de l'hébergement d'urgence.

Marine Le Pen

La candidate du Front National souhaite réduire de 10% les droits de mutation à titre onéreux, baisser la taxe d'habitation pour les ménages les plus modestes et geler l’augmentation des autres taxes. La candidate frontiste remettrait en question l’encadrement des loyers et réserverait le logement social aux Français en priorité.

Emmanuel Macron

La mesure phare du candidat d’En marche ! consiste à supprimer la taxe d’habitation pour 80% des Français. Le candidat propose d’indexer les coûts des droits de mutation sur les performances énergétiques du bâtiment. Les « passoires énergétiques » seraient interdites à la location dès 2025. Pour cela, l'État soutiendrait dans sa totalité le coût des travaux des propriétaires les plus précaires via un fonds public. Quant au CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique), le candidat souhaite le transformer en une prime immédiatement perceptible au moment des travaux.

Jean-Luc Mélenchon

Le candidat de la France insoumise souhaite mettre en place une garantie universelle des loyers pour couvrir les impayés, généraliser l'encadrement des loyers, instaurer un permis de louer dans certaines zones pour lutter contre l'habitat insalubre et en finir avec la dégressivité de la taxe sur les plus-values. Par ailleurs, le candidat veut supprimer les aides fiscales à l'investissement locatif privé, imposer les hautes transactions immobilières et augmenter la taxe sur les logements vacants en zone tendue (à 50% la première année et à 100% la seconde).

Le Cabinet BRAS Immobilier vous accompagne dans vos projets immobiliers

Vous souhaitez mettre en vente un appartement à Nantes ? L’agence BRAS Immobilier à Nantes saura vous aiguiller à chaque étape de votre projet. Implantée depuis plus de quarante ans à Nantes, notre agence immobilière met à votre service une équipe pluridisciplinaire qui vous assurera une vente rapide, efficace et sécurisée.

Présidentielle 2017